Marianne Pousseur joue La Trilogie des éléments

Publié le 09.05.2017
Une trilogie des éléments qui a pour point commun un poignant regard porté sur la destinée. Jusqu'au 20 mai.
© Marianne Pousseur - Athénée Théâtre
La Trilogie des éléments : Ismène - Phèdre - Ajax

C’est à une trilogie des éléments qu’invite l’Athénée-Théâtre-Louis-Jouvet, à Paris, en accueillant successivement les spectacles de Marianne Pousseur et Enrico Bagnoli sur des textes du poète grec Yannis Ritsos (1909-1990).

Le point commun en est le regard porté sur la destinée. Celle d’Ismène tout d’abord – l’eau- magnifiquement incarnée seule en scène par Marianne Pousseur. Parvenue au soir de sa vie, la sœur oubliée d’Antigone y poursuit une réflexion sur la mémoire et le refus du pouvoir en un long monologue scandé, sur une musique originale de Georges Aperghis.

Phèdre ensuite – le feu – où se mêlent désir et pureté. Là encore, Marianne Pousseur fait du public son unique interlocuteur, cherchant à le provoquer pour le convaincre de sa douleur qui la conduit inexorablement à la mort.

Ajax enfin – l’air – incarne la recherche de l’identité authentique, loin de celle que lui a imposée la société de son temps. Une réflexion sur le genre également puisque le héros grec est, lui aussi, interprété par Marianne Pousseur.

> Accédez au programme