Palais Galliera : l'extraordinaire garde-robe de Dalida, de la ville à la scène

Publié le 26.04.2017
Pour le trentième anniversaire de la disparition de la chanteuse Dalida, le Palais Galliera à Paris ouvre les portes de sa garde-robe. Jusqu’au 13 août.
© Palais Galliera

Robes new-look des années 50, chasuble des années seventies, pailletées et disco des années 80… La garde-robe de Dalida, précieusement préservée par son frère  Orlando, raconte le parcours hors du commun d’une jeune femme d’origine italienne, Miss Egypte en 1954, venue tenter sa chance en France avant de devenir une star internationale de la chanson.

« Plutôt que de disperser ce vestiaire de jour et de scène, dont les silhouettes sont comme les ombres colorées et parfumées de Dalida, j’ai souhaité faire un don au Palais Galliera », confie le frère et producteur de la chanteuse disparue en 1987 à l’âge de 54 ans. Ce sont ainsi 209 tenues et accessoires qui rejoignent les collections du musée de la mode de la Ville de Paris qui en présente au public 26 modèles parmi les plus représentatifs.

L’exposition s’ouvre sur la robe bustier de velours rouge glamour façon Hollywood signée Jean Dessès (1958) dans laquelle Dalida triomphe à Bobino, à Paris, avec Bambino. Une tenue dans laquelle elle se glissera à nouveau en 1981 lors de la première de son spectacle à l’Olympia.

Aux silhouettes de la jeune fille discrète et timide (1956-1965) succèdent celles de la star (1966-1978) dont la très élégante robe longue de « Ziberline » de soie ivoire griffée Pierre Balmain (1973), brodée de passementerie de fils métalliques argent, de perles et de strass.

Le visiteur découvre aussi ses robes portées pour le cinéma, comme cette tunique noire portée par la lavandière des faubourgs du Caire qu’elle interprète pour le réalisateur Youssef Chahine dans le « Sixième jour » (1986).

Une application gratuite, en français et en anglais, permet de découvrir en vidéo les toilettes portées par Dalida dans ses clips et lors de célèbres émissions de variétés à la télévision. Ses plus grandes chansons sont ainsi présentées en lien avec les robes.

> En savoir plus