Données clés sur la fréquentation des lieux et évènements culturels

Publié le 28.11.2016
Le ministère de la Culture édite chaque année les « Chiffres clés, statistiques de la culture et de la communication ». L’édition 2016 apporte un nouvel éclairage sur la fréquentation des lieux et événements culturels.

La France est la première destination touristique mondiale et près de la moitié des 84,5 millions de touristes étrangers ayant visité la Métropole en 2015 citent la visite culturelle parmi les motifs de leur séjour. 

Les deux tiers des entrées de musées sont en effet réalisées par des visiteurs étrangers et, compte tenu de l’attractivité internationale de Paris, les musées d’Île-de-France (11 % des musées de France) concentrent 59 % de la fréquentation en 2014. 5 musées concentrent 39 % de la fréquentation totale :

  1. Musée du Louvre : 9,1 millions de visiteurs 
  2. Château Musée et Domaine de Versailles : 7,7 millions de visiteurs
  3. Centre Georges Pompidou : 3,5 millions de visiteurs
  4. Musée d’Orsay : 3,5 millions de visiteurs
  5. Musée de l’Armée : 1,5 million de visiteurs

En 2015, le Louvre conserve sa position de musée le plus fréquenté du monde avec 8,7 millions de visiteurs même si ce nombre est en diminution par rapport à 2014.

La fréquentation des monuments nationaux qui affiche 9 200 000 visiteurs en 2015, n’échappe pas à ce phénomène de concentration car les 16 monuments ayant attiré plus de 100 000 visiteurs représentent 80% des visites. En 2015, l’Arc de Triomphe reste le monument le plus visité avec 1,77 millions de visiteurs suivi de l’abbaye du Mont-Saint-Michel avec 1,27 millions de visiteurs et de la Sainte Chapelle avec 903 048 visiteurs (source CMN).

Les spectacles vivants, tels que les festivals de musique ou les biennales, constituent un élément déterminant dans le choix d’une destination touristique. Ils contribuent fortement à accroître la notoriété des territoires dans lesquels ils ont lieu. Marciac ou Bourges illustrent parfaitement le gain de visibilité que ces localités ont acquis grâce à leur festival à dimension international. Autant les grands monuments et musées attirent un grand nombre des visiteurs vers les zones urbaines, autant le tourisme culturel lié au spectacle vivant est un facteur d’attractivité particulièrement efficace pour les territoires.

À titre d’exemple, les spectacles vivants de musique sont très attractifs et six Français sur dix déclarent assister à un concert ou un festival au moins une fois par an (source Midem 2014). Dans ce domaine, le dynamisme de la France est illustré par le nombre de festivals de musiques actuelles, soit 1885 festivals répartis sur toute la France (Sacem- Baromètre 2015 des festivals de musiques actuelles). Tous les genres sont représentés témoignant de la grande diversité des festivals en France. Les festivals se déroulent dans les grands bassins de population comme dans les villages. 

Les données Sacem sur les festivals de musique actuelles
© Sacem

La richesse de l’offre de lieux de représentation du spectacle vivant sur l’ensemble du territoire français est un facteur clé du dynamisme du secteur en termes de fréquentation. À titre d’illustration, les 5 théâtres nationaux (la Comédie-Française, le Théâtre la Colline, Odéon-Théâtre de l’Europe, le Théâtre national de Chaillot et le Théâtre national de Strasbourg) ont attiré 625 000 spectateurs lors de la saison 2014-2015. De leur côté, les 39 centres dramatiques et 70 scènes nationales ont accueilli plus de 3 millions de spectateurs. 

En 2016, l’affluence touristique en France a chuté de 7% entre janvier et juillet impactant négativement la fréquentation l’ensemble des lieux culturels, les musées comme les monuments nationaux et les représentations de spectacle vivant.

C’est pour faire face à cette situation et pour engager une réflexion sur le tourisme culturel, que la ministre de la Culture a souhaité organiser les premières Rencontres du Tourisme Culturel qui s’inscrivent dans le cadre du plan de relance du tourisme, lancé par le Gouvernement.