Karel Appel met l'art en fête au Musée d’art moderne de la Ville de Paris

Publié le 03.04.2017
Le Néerlandais Karel Appel est connu pour avoir été l'un des membres fondateurs du groupe CoBrA. Le Musée d’art moderne de la Ville de Paris lui consacre une rétrospective haute en couleur, jusqu’au 20 août.
© Karel Appel Foundation / ADAGP, Paris 2017
La Chute du cheval dans l’espace silencieux, 2000
Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

« C'est une donation exceptionnelle de 17 peintures et 4 sculptures de la Fondation Karel Appel d'Amsterdam qui a permis cette exposition », explique la commissaire Choghakate Kazarian. L’exposition présentée au Musée d’art moderne de la Ville de Paris jusqu’au 20 août présente un important groupe d’œuvres-phares dont le Carnet d’art psychopathologique, ainsi que des œuvres des années 1950 en céramique. Le parcours se poursuit avec de grandes installations des années 1970 et 1990 et finit avec une peinture-testament méconnue, réalisée peu avant la mort de  l’artiste survenue en 2006 à l’âge de 85 ans.

Le nom de Karel Appel est associé à CoBrA, groupe fondé en 1948 à Paris. CoBrA est l'acronyme de Copenhague, Bruxelles et Amsterdam, en référence aux lieux de naissance des artistes qui le composent, parmi lesquels le Danois Asger Jorn. Le travail d’Appel est alors activement soutenu par des critiques d’art tels que Michel Ragon ou Michel Tapié qui y voit l’équivalent européen de l’expressionnisme abstrait américain incarné notamment par Jackson Pollock.

« L'art doit être spontané, venir d'une nécessité intérieure », confiait le peintre.  Son œuvre rejette les valeurs établies et propose un nouveau départ, libéré des conventions et revendiquant la spontanéité du naïf. Après une période de transition dans les années 1970 durant laquelle il se rapproche de l’abstraction, Karel Appel connaît un renouveau pictural dans les années 1980, période qui est mise à l’honneur avec un ensemble de grands polyptyques. Le parcours est ponctué de sculptures, entre bricolages CoBrA et immenses installations baroques dont le caractère ludique fait écho à l’énergie vitaliste de son œuvre peinte.

> Accédez au programme